Quand le partage d’appartement prend du sens

Samedi dernier, le président américain signait un ordre exécutif interdisant l’entrée sur le territoire des Etats-Unis les citoyens de sept pays majoritairement musulmans : l’Irak, l’Iran, le Yemen, la Lybie, la Somalie, la Syrie et le Soudan. Peu importe que vous soyez un résident légal ou que vous ayez un visa; si vous venez d’un de ces pays, vous ne pourrez pas passer la frontière. Heureusement, AirBnb a décidé d’entre dans la lutte.

Si certains n’ont donc pas pu monter à bord des avions en direction des USA, d’autres se trouvaient déjà dans les airs lorsque cet ordre a été signé. Mais c’était sans compter Brian Chesky, le directeur d’AirBnb qui a décidé de rentrer en résistance.

Le président du site de réservation le plus populaire s’est donc exprimé sur Twitter en annonçant qu’il offrirait des hébergements gratuits aux migrants bannis par Donald Trump. Ainsi, tout ceux se trouvant en situation d’urgence ont été invités à prendre contact directement avec lui.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here